La saponification à froid une méthode artisanale pour faire des savons surgras

Pourquoi la saponification à froid

Nous avons choisi la saponification à froid pour nos savons car c’est un procédé artisanal qui permet une conservation maximale des différentes propriétés des ingrédients. La Nature regorge de richesses inestimables dans la diversité de sa flore. Quand on se penche sur la question on se rend compte qu’un grand nombre de plantes, arbres, fleurs, arbustes, possèdent des actifs aux propriétés merveilleuses. Pas besoin de les modifier de trop, une simple huile extraite à froid peut faire des prodiges.

plantes, fleurs, feuilles, diversité et beauté de la nature

Il était essentiel pour nous de conserver au mieux les bienfaits et propriétés de nos ingrédients, par respect pour notre corps mais aussi pour la Nature sans qui tout cela ne serait pas possible.

Petit point technique sur la saponification

La saponification est une réaction chimique entre un corps gras (les huiles et beurres végétaux) et une base forte (la soude ou la potasse). Il résulte de cette réaction deux éléments, la glycérine et le savon. Au cours du processus de la saponification, les acides gras des huiles et des beurres se transforment en sels d’acides gras (c’est de là que vient le mot sodium olivate = sel d’acide gras de l’huile d’olive = savon) et le glycérol des acides gras se transforme en glycérine.

schéma simplifié de la saponification

Qu’est-ce que la saponification à froid ?

La saponification à froid est un procédé de fabrication artisanale de savon. Avec le procédé à froid, la saponification s’effectue naturellement grâce à la chaleur issue de la réaction entre la soude et l’eau. La température reste peu élevée permettant une meilleure conservation des propriétés des différentes huiles et beurres végétaux que nous utilisons. Une fois la température redescendue, ce qui prend en général quelques heures, on les laisse encore un peu sécher (1 à 3 jours) puis on les découpe. Et hop, les savons partent en cure (oui oui ils ont la belle vie). Il faut alors attendre 4 à 8 semaines avant de pouvoir utiliser le savon qui finit tranquillement de sécher avant d’arriver dans votre salle de bain !

Des savons riches en glycérine

Nos savons réalisés en saponification à froid sont naturellement riches en glycérine. La glycérine est très importante car elle permet de préserver l’humidité naturelle de la peau. Elle va laisser un film sur la peau qui va aider à absorber l’humidité de l’air. En d’autres termes, elle est un allié indispensable dans l’hydratation de la peau.

Et le surgraissage dans tout ça ?

Vous aurez sûrement remarqué qu’une mention « surgras » est présente sur chacun de nos savons. Cela signifie que dans le processus de fabrication certaines huiles sont mises en surplus. Au cours de la saponification une proportion de ces dernières ne sera pas saponifiée donc pas transformée en sels d’acides gras (comme vu plus haut), mais restera à l’état d’huile, la soude sera elle entièrement transformée. La peau profitera alors des précieuses propriétés et bienfaits des huiles. De plus, les huiles et beurres végétaux utilisés dans la fabrication contiennent une part d’insaponifiables, des composés qui ne réagiront pas avec la soude et qui donneront des propriétés supplémentaires à notre savon.

Le savon surgraissé est un savon très doux qui ne décape pas, ça évite d’avoir la peau crocodile à la sortie de la douche. Le surgraissage (qui varie en fonction du savon entre 7 et 9% chez Noka) permet d’obtenir des savons adaptés à toutes les peaux.

schéma explicatif du processus de la saponification à froid

Mais alors quelle est la différence avec la saponification à chaud ?

L’autre méthode de fabrication est appelée la saponification à chaud ou savon au chaudron. Dans ce procédé les corps gras sont mélangés soit à de la potasse soit à de la soude (souvent mises en excès), le mélange est ensuite chauffé à plus de 120°C pendant plusieurs heures, permettant ainsi d’accélérer le processus de saponification. Après la cuisson vient le relargage, la pâte à savon est rincée de nombreuses fois à l’eau salée afin d’enlever l’excès de potasse ou de soude ainsi que la glycérine qui est rejetée ou revendue. Ce processus permet d’industrialiser la production, les savons sont durs et prêts à être utilisés très rapidement.
Cette méthode de fabrication est notamment utilisée pour faire les savons industriels (préparés à base de bondillons) mais aussi le savon de Marseille et le savon d’Alep.
Les hautes températures utilisées dans ce procédé transforment les huiles en corps gras dénués de leurs bienfaits et propriétés, on obtient alors un savon plus décapant.

La saponification à froid demande beaucoup plus de temps et de patience mais c’est le chemin à emprunter pour obtenir un savon plus doux pour la peau et moins énergivore dans son processus de fabrication.

Nous avons adhérer à l’association des nouveaux savonniers, pionniers dans la saponification à froid.